A TOI MON FILS

Posté par FANETTE le 12 avril 2012

Il a quitté doucement l’enfance
Laissé de côté l’innocence
Adopté cet air d’indifférence
Ce manque montrant la souffrance
Il a oublié son insouciance.

Pour lui c’est devenu une évidence
Il lui faut garder la cadence
Et montrer sa présence
Faire preuve par son silence
Qu’il a quitté l’insouciance.

Dans les arbres il est monté
C’est son boulot c’est vrai
Mais la peur j’ai oublié
Tellement je l’ai énervé

L’amour vrai il a trouvé
En ce prénom de Maïté
C’est une dure réalité
De me dire qu’il va me quitter.

Pour le coup c’est une évidence
Il a vraiment quitté l’enfance
Pas eu trop d’adolescence
Souffert sûrement de cette absence
Il a oublié l’insouciance

Publié dans COUP DE BLUES | 8 Commentaires »

UN TRUC

Posté par FANETTE le 11 avril 2012

Qui m’est venu hier, en étendant mon linge, et en pensant à mon dernier fils qui avec sa copine parlait mariage l’autre jour.

J’aime faire la fête, mais il est vrai que depuis quelque temps, constatant cette dure réalité de vie, je me renferme de plus en plus et n’ai plus envie trop de faire la fête, je n’ai jamais aimé cette idée de faire la fête avec des gens qui se critique ou ne s’entendent pas ou tout autre chose d’ailleurs. Pour moi la fête c’est, la joie, le partage, l’amour.

Et, je ne sais pas pourquoi (mon innaccessible étoile a dû m’envoyer des ondes) m’est venu ce petit truc

A toi Maîté,
Mon fils je vais confier
Voilà quelques années
Que de moi, il est né

Tu sais,
Nul n’est parfait
Mais d’amour il est fait
Comme il a été élevé.

Avec toi j’ai constaté
Que le sourire, il a retrouvé 
Il est plus détendu
Et  ça m’a bien plu

Il est rancunier
Il faudra  y remédier
Avec toutes ces années
Je n’y suis pas arrivée
Bordélique aussi
C’est sa mère ainsi

Il est bienveillant
Près de ses parents (enfin son……….)
Ne lui parle pas
De certains évènements
Que je ne peux citer là

Il est travailleur
Même si à ses heures
Il a parfois envie
De tout quitter, oui, oui

Il a un coeur en or
C’est lui, un vrai trésor
Et comme je dis souvent
Les chiens ne font pas des chats
Eh oui c’est notre  enfant
Et je l’aime comme cela

Donc prends bien soin de lui
Tu vois je te le confie
Il va quitter le nid
Pour enfin faire sa vie.

Hé oui parfois l’amertume, la peur, de perdre ses enfants font écrire n’importe quoi. Mais bon après tout, je ne suis pas mère poule, donc ça devrait aller.

En attendant me voilà en larmes, de voir ce gamin partir pour d’autres horizons. C’est la vie……………………………ma Lili

Publié dans COUP DE BLUES | 11 Commentaires »

TOI

Posté par FANETTE le 3 avril 2012

Image de prévisualisation YouTube

Oui j’ai le bourdon, tu sais ?? Celui dont on a du mal à se défaire. Mais tu n’en es pas la cause, juste un maillon. J’ai le mors comme disent les jeunes, parce qu’en pensant à toi si souvent, je me dis celà

Toi, qui a tant donné
Toi, qui a cru être aimé
Toi, qui s’est épuisé
Toi, qui a aussi aidé

Toi, qui s’est occupé
Juste pour oublier
La solitude malgré
Une famille bien aimée

Toi, qui a partagé
De bons moments d’amitié
Toi, qui es toujours parti
Par monts et par vaux aussi

Toi, qui te dis heureux
Te croire je ne peux
Mais comment peut on l’être
En se souciant du paraître ?

Toi, qui j’aimerai
Tant pouvoir contacter
Toi, qui peut être passe par ici
Alors si tu me lis
Saches que tes ami(e)s
Sont dans le soucis
Et aimeraient que tu fasse signe de vie.

Toi, qui tant de fois m’a dit
Des mots toujours si gentils
Les penses tu encore aujourd’hui ?

Hé oui tu vois
Je pense toujours à toi
Inversement ce n’est pas le cas
Mais j’espère que tu seras
Sensible à tout cela

Encore un coup de blues qui créée ce genre de texte, pardonnez moi de vous ennuyer, j’avais juste envie, au cas ou……………….., de laisser ce message à quelqu’un qui m’est très cher

J’ai tant espéré et j’ai été tant déçue et pourtant je suis sûre qu’un jour viendra, mais dans les moments de coups de blues, j’ai tellement besoin de parler , d’en parler, que mes murs ne m’entendent pas alors j’écris encore et encore, je remplis des feuilles et des feuilles, j’use des stylos

Alors pardon

Publié dans COUP DE BLUES | 7 Commentaires »

MERCI JEAN-JACQUES

Posté par FANETTE le 27 mars 2012

Jean-Jacques est un blogueur pour lequel j’ai beaucoup de respect, comme vous toutes et tous d’ailleurs, et chez qui j’aime beaucoup aller lire sa vie, ses coups de gueules rares et ses réflexions, comme celle-ci (cliquez et allez lire)

Alors comme je te l’ai dit, j’use de mon droit de réponse ici car je crois que ça va être long.

Suite à cet article chez JJ, je lui ai posé la quesion de savoir ce qu’il pensait du mélange Hypnorel et Morphine, ce qui allait justifier ma réponse.

Allez, c’est parti !!!!! Voici 7 ans maintenant bientôt 8, mon G.A mourrait d’un cancer du poumon, j’avais raconté sur mon ancien blog  jour pour jour les détails de cette fichue maladie et hospitalisation. Ce dont je me souviens justement et précisément ce sont ces derniers jours, qui, pour moi ressemblent à une mort assistée, même si, on ne m’a pas demandé mon avis.

Quand je l’ai hospitalisé, l’avis des médecins et le pronostic de vie était de quelques semaines, pas quelques jours (en locurrence 4 jours). Je me souviens aussi, également de cette première séance de rayons, ou, on ne l’a pas prévenu en lui disant qu’il irait à cette séance. Je me souviens de cette crise d’angoisse terrible qui  a fait que l’on lui a administré de l’hypnorel (sédatif puissant utilisé pour endormir les futurs opérés)

Alors vous allez juste me dire que ce genre de cancer on n’y résiste pas, oui, ok, c’est vrai, mais il est aussi des moments de vie qui pourraient juste être plus « cool » mais aussi des moments de morts

Tu vois JJ, la mort dans l’indignité comme tu dis :lol: n’est pas mon « truc » pas plus que celle dans la dignité :lol: mais voilà, moi, je crois, que quand il n’y a plus rien à faire,, quand l’espoir est à bout, quand les soignants ne peuvent plus respecter ce serment, oui, je suis assez pour ce mot vilain que l’on appelle « euthanasie ». Bien sûr il n’est nullement question de se comparer à d’autres pays, bien sûr il faut que ce soit encadrer tout cela, bien sûr il ne faut pas généraliser mais…………………………… et pourtant je peux te promettre que si j’avais pu PROUVER que cette infirmière avait augmenter la dose, tu vois, j’aurai certainement fait un scandale, parce que je la revois cette femme, j’entends ses mots, même encore à l’heure actuelle. Je sais que mn G.A n’était pas bien, mais tu vois comme tu dis, c’est un cocktail explosif qu’on lui a administré là, il devait être juste pour cette foutue soirée ou l’angoisse était à son comble, parce qu’on avait pas prévenu d’une séance de rayons un malade très anxieux. comme quoi je crois que l’on est pas toujours prévenu tu sais, quand on assiste la mort. Il suffit juste d’hypnorel et de morphine et voilà le tour est presque joué

Alors tu vois mon JJ, je suis une bonne normande tout compte fait, je suis pour et je suis contre. Peut être que le terme mourir dans la dignité n’est pas le bon, ok, mais mort assistée n’est pas beaucoup mieux. Et si, ce serment fait par nos médecins évoluait, lui aussi un peu.

C’est compliqué tout cela, tu vois, je m’y suis reprise en deux fois pour écrire, tant j’ai pleuré à revivre ces moments douloureux.

<Je reste intimement persuadée que cette infirmière a mis fin aux jours de mon G.A, pour je ne sais quelle raison, mais ………………>la seule chose c’est que je ne peux pas le prouver et puis à quoi ça servirait ????

Publié dans COUP DE BLUES, COUP DE GUEULE | 10 Commentaires »

POIGNANT

Posté par FANETTE le 17 mars 2012

J’ai regardé pour une fois à 13 h hier, les informations, et l’ouverture de ces infos était la minute de silence faite en hommage aux 28 personnes décédées, dont 22 enfants, dans ce fameux car belge.

Mes larmes ont une fois de plus coulé. cet instant de silence en disait long sur la peine des gens

Publié dans COUP DE BLUES | 9 Commentaires »

IL Y A DES MOMENTS COMME CA

Posté par FANETTE le 12 mars 2012

Je n’attends rien de personne
Allez, ça y est, Fanette re-déconne

A la mi-temps de ma vie
Arrive le bilan qui suit
De cette vie je n’ai rien fait
Que, tout compte fait, me prélasser.

Aimer, je ne sais plus
Rire, maintenant c’est foutu
Sortir, là, j’en ai perdu
Travailler, je ne veux plus.

Quand l’heure sera venue
Où la grande faucheuse arrivera
Il faudra restée têtue
Pour qu’elle me prenne dans ses bras.

Ce texte écrit samedi 10 mars 2012, lors d’un de mes états d’âme, en faisant ma vaisselle. Comme quoi parfois même les plus petites taches me font penser à autre chose

Publié dans COUP DE BLUES | 16 Commentaires »

JE PENSE A TOI

Posté par FANETTE le 28 février 2012

Image de prévisualisation YouTube

Je pense à toi qui donne tant d’énergie
Et qui un jour sera déçue aussi
Je pense à toi
Et je ne sais pas pourquoi

Toi la nana que j’aime tant
Mais qui n’a pas compris
Que moi je ne peux par moment
Avoir aussi des soucis

Toi qui a écouté
Ce qui apparemment est dit
ET tellement bien traduit
Par des langues sournoises
Maintenant qui pavoisent
D’avoir gagné la partie

Alors encore aujourd’hui
Je pense à toi aussi
Parce que tu sais la vie
Est bien courte elle aussi

Je viens te souhaiter là
Parce que je sais que ça
Te sera redit aussi
Par quelques unes de tes « amies »
Plein de belles choses pour toi
Et tes projets à réaliser
Sans que tu ai ma foi
Trop de larmes à verser

Publié dans COUP DE BLUES | 4 Commentaires »

TENDRESSE

Posté par FANETTE le 26 janvier 2012

Une main qui te caresse
Des mots d’amour qui apparaissent
De tendres baisers qui se posent
Sur tes lèvres bien roses

Deux mains qui se croisent
Entre deux portes
Et en quelque sorte
Des caresses qui pavoisent
Sur deux êtres qui s’apprivoisent

Cette main qui te caresse
Ces mots d’amour qui se redressent
Ces baisers volés qui apparaissent
Voilà ce que j’appelle la tendresse
Celle à laquelle j’aspirais
Un jour quand je rêvais

Publié dans COUP DE BLUES | 4 Commentaires »

ON S’HABITUE A TOUT

Posté par FANETTE le 23 janvier 2012

Oui on s’habitue à tout,  à la mort, ho combien j’ai eu depuis toute petite, à l’abandon, de nos enfants, de ces hommes qui disent vous aimer et qui au moindre coic se barrent sans laisser de nouvelles, à la misère, mais ça je crois qu’on finit par ne plus avoir le choix.

On s’habitue à la trahison, aux mauvaises foi, aux foutus caractères qui ne veulent pas s’assouplir.

On finit par s’habituer aussi au train-train quotidien ou la surprise n’a plus sa place et devient génante.

On s’habitue à la tristesse, à la morosité. On s’habitue à la connerie humaine, à la méchanceté, à la bêtise.

Enfin on croit s’habituer, je croyais être rodée, mais voilà, certains évènements derniers de ma vie, m’ont fichue bas voire même très bas, et là, malgrè ma tour d’ivoire, je n’ai pas pu m’habituer.

Alors oui on s’habitue, à tout, tout compte fait, en tout cas moi je m’habitue à tout, mais voilà 7 ans que ça dure et là je crois que ça fait un peu long

Publié dans COUP DE BLUES | 11 Commentaires »

LA MER POUR OUBLIER

Posté par FANETTE le 3 janvier 2012

Pour se vider la tête, chasser ces bien vilaines pensées qui me triturent l’esprit depuis quelques jour. La mer vers ou je vais quand je ne vais pas bien, mais pas seule, plus maintenant, donc j’emmène mon chien, il m’a déjà sauver la mise une fois.

La mer, ou je devais aller ce 31 décembre 2011 mais je n’ai pas pu. Ne faisant pas de différence entre les gens, les enfants, je n’en fais pas non plus avec mes animaux (bin oui !!!! Je sais, je suis cinglée) et comme mon fils n’avait pas pris son boxer Bringé et que je ne peux prendre les deux ensemble car c’est la cata autrement, surtout si je suis toute seule,  donc je ne suis pas allée à la mer.

Et voilà qu’hier, une mouche m’a piquée, cette envie de hurler, de taper, ce sentiment qui me triture, et que je maitrise tant bien que mal.

Cette envie de tuer moi aussi, tout ça pour un chat, me direz-vous. Oui, juste pour un chat, je sais, ça vous parait certainement dément. Mais ce chat, c’est encore un petit bout de mon G.A qui s’en va, puisque je l’avais acheté avec l’argent qu’il m’avait laissé, comme Diégo d’ailleurs et Boléro et Boyars et le cadeau fait à mon fils Bringé.

Ce chat m’a fait les 400 coups, il m’a empêcher de dormir,  il m’a fait faire un trou à la jambe (ça va mieux merci), j’ai été piquée par les orties pour aller le récupérer quand il se barrait. Il y en a qui rient encore.

Ce chat s’était de l’amour sans retour comme tous mes animaux d’ailleurs.

Alors peut être que ma réaction vous semblera disproportionnée, mais vous savez, qui n’aime pas les bêtes, n’aime pas les gens et je le vérifie régulièrement. Et puis, mince, je n’ai pas à me justifier, flûte alors :lol: c’était juste la goutte d’eau qui faisait déborder le vase.

Donc, la mer, celle ou je suis née, celle ou je me ressource en cas de besoin, celle ou je vais quand ça ne va pas bien, je suis partie sous une pluie battante, j’avais emmené deux draps de bain au cas ou j’aurai eu besoin pour Boyard, et le pétrole Hann pour les odeurs de chien mouillé.

Je suis arrivée il pleuvottait, et arrivée sur la plage, plus rien.  Une heure et demie à trainasser, regarder, pleurer, et photographier et voilà ce que ça donne

LA MER POUR OUBLIER dans COUP DE BLUES dscn0110

dscn0111 beauté dans COUP DE BLUES

dscn0112 blues

 

dscn0113 larmes

 

dscn0114 mer

 

dscn0115 pleurs

 

dscn0116

Les chevaux sont passés, mince je les ai ratés

dscn0117

le monument du 6 juin 1944 vu de derrière

dscn0118

 

photo_21

 photo_22

 

 photo_23

 

photo_24

 

photo_25

 

photo_26

 

photo_27

 

photo_28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans COUP DE BLUES | 14 Commentaires »

12345
 

Z.I.N.C |
Blog à part |
H.OUSSAMA |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mondialisation
| ALIMENTATION TOUCOULEUR
| Akywa, blagues à 2 balles, ...